3 Mai 2018

Que connait-on de Mars en 2018 ?

Depuis 2001, 10 missions ont décollé vers Mars. Qu'a-t-on appris de nouveau, en ce début de 21e siècle, sur la planète rouge ?
is_mars_pia07997.jpg

Coucher de soleil teinté de bleu sur Mars, capturé par le rover Spirit en 2005. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Texas A&M/Cornell.

Une atmosphère sous l'emprise du vent solaire

L'orbiteur Maven a identifié et quantifié le mécanisme d'échappement de l'atmosphère par interaction avec le vent solaire. Sans protection magnétique, la haute atmosphère de Mars est en contact direct avec les particules énergétiques provenant du Soleil qui emportent les gaz dans leurs sillages. 

Des bouffées de méthane ?

Des orbiteurs ont détecté des bouffées de méthane dans l'atmosphère martienne. Or ce gaz est normalement détruit par les UV en quelques siècles. « On était à chaque fois à la limite de détection des mesures. Ces détections pourraient être des artefacts, elles sont toujours discutées. Attendons les résultats de l'orbiteur européen TGO qui est équipé pour les observations de ce gaz à l’état de trace  » indique Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES. Si ce méthane est si enthousiasmant, c'est qu’une origine possible implique l'existence actuelle de bactéries dans le sous-sol de Mars.

Illustration du vent solaire en contact directe avec la haute atmosphère de Mars non protégée par un bouclier magnétique. Crédits : NASA/GSFC. 

il etait une fois des lacs, des roches sédimentaires...

En 2005, la sonde européenne Mars Express a détecté des argiles sur Mars confirmant la présence d'eau liquide en surface qui a altéré des roches volcaniques entre 3,5 et 3,9 milliards d'années. Des sulfates hydratés, plus récents, caractéristiques d'un environnement plus acide, ont aussi été repérés.

Ces 2 roches sédimentaires recouvrent actuellement moins de 5 % de la surface de Mars.

is_curiosity_pia19839_eauliquide.jpg

Paysage photographié par le rover Curiosity dans le cratère Gale. Les plaques de boues séchées au 1er plan sont l'une des preuves du passé humide de Mars. Un lac existait autrefois ici. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS.

... ET DE LA VIE ? 

Les conditions propices à l'émergence du vivant ont été probablement réunis sur Mars dans un passé lointain. Mais l'ont-elles été pendant suffisamment longtemps ? Là, est la question... Les modèles ont du mal à simuler une planète Mars chaude et humide sur des durées supérieures à des dizaines de millions d'années. Des réponses un tant soit peu définitives ne pourront être apportées qu’avec le retour d'échantillons et leur analyse en laboratoire. 

De l'eau liquide aujourd'hui ?

En 2015, la NASA annonçait la présence d'eau liquide temporairement sur Mars : une eau liquide richement salée de type saumure. Cette interprétation est toujours discutée, certains chercheurs prétendant que ces écoulements sont produits à sec. 

is_pia18119.jpg

De fines coulées, appelées « recurring sloping lineae » (RSL), apparaissent tous les étés sur Mars, sur certains flancs de montagnes et cratères bien exposés. Crédits : NASA. JPL. University of Arizona.

Mars Insight

Le 5 mai 2018, la mission Mars InSight décollera vers Mars (un lancement à suivre en direct sur notre site).

Objectif : receuillir des informations précises sur la structure interne de Mars grâce à un sismomètre baptisé SEIS et réalisé sous leadership français.

Atterrissage prévu le 26 novembre 2018.

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :