14 Juin 2017

Rosetta montre l'origine cométaire d'une partie de l'atmosphère de la Terre

Grâce à la mission Rosetta, dont l’objectif principal a été de mieux comprendre comment notre Système solaire s’est formé, en analysant la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko et son comportement à l’approche du Soleil, nous savons maintenant qu’un cinquième de l’atmosphère de la Terre proviendrait des comètes.

Pour la 1ere fois, un lien qualitatif et quantitatif entre les comètes et notre atmosphère, à hauteur de 20%, a pu être établi. Le Professeur Bernard Marty, du Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CNRS, Université de Lorraine), avec ses collègues du consortium Rosina, ont montré dans le cadre de travaux financés par le CNES que les rapports isotopiques du xénon présent dans 67P ont une signature spécifique, qui permet de remonter à l’apport du xénon des comètes dans notre atmosphère.

Le xénon est un gaz rare dont les différents isotopes ont été fabriqués en fin de vie de différents types d’étoiles. Dans chaque cas, le xénon hérite d’une signature particulière, comprenant plus ou moins de neutrons (sans pour autant changer ses propriétés chimiques), ce qui permet de remonter à son origine.

... Suite de l'article dans notre communiqué de presse en ligne

Publié dans : 
Pour les cibles :