10 Avril 2018

[Quézako?] Ces ombres donnent l'heure...

Grâce à l'ombre du Burj Khalifa, la plus haute tour de Dubaï et du monde, on peut deviner que les satellites Pléiades ont acquis cette image en milieu/fin de matinée.
is_dubai_pleiades.jpg

Image à très haute résolution acquise le 3 janvier 2013 par l'un des 2 satellites Pléiades. Crédits : CNES 2013, Distribution Airbus DS.

une question d'orientation

Il suffit d'orienter le cliché vers le nord. On remarqe alors que le Soleil est positionné au sud-est lors de capture de l'image. Or, comme le Soleil se lève à l'est pour se coucher à l'ouest, l'heure du déjeuner n'est donc pas passée ! Pour déterminer l'heure de manière plus précise, il aurait fallu connaître la saison de la prise de vue : en hiver. Et pour avoir l'heure exacte... On a préféré demander à une experte du CNES de regarder dans la base de données des images des satellites Pléiades  : à 10 h 39 min 39 s exactement (heure locale).

s'orienter vers sa cible

« L’effet de perspective des gratte-ciels de Dubaï  indique aussi que le satellite Pléiades, en orbite à  700 km d'altitude, n'était pas positionné au-dessus de la ville lors de la capture de l'image.

Il était à 830 km à l'est et s'était dépointé de 50° vers l'ouest.

On appelle cette cela, "l'agilité" du satellite. C'est l'une des forces des Pléiades. Elle permet d'acquérir des images plus souvent même si le satellite n’est pas à la verticale du site, d'avoir des images d'un même lieu avec des angles de vue différents ce qui est utile pour faire des reconstitutions en 3D. Cette agilité est aussi utilisée pour la calibration régulière des satellites  » indique Bruno Vidal, ingénieur au CNES en charge du suivi de la qualité image des satellites Pléiades.

Les Pléiades sont même capables de se retourner à 180° et regarder vers l'espace ! Voyez ces belles images de la Super Lune du 14 novembre 2016.

Lors de l'acquisition de l'image, le Soleil était positionné au sud-est. On était donc en milieu/fin de matinée à Dubaï. Crédits : CNES 2013, Distribution Airbus DS.

L'agilité des satellites Pléiades leur permet d'acquérir des images même loin de leur trace au sol. Simplement en se tournant ! Crédits : CNES/EADS Astrium/Master Image Films/REGY Michel, 2012.

is_dubai_20130103.jpg

Futur fascinant pour les uns, cauchemar artificiel pour les autres. Dubaï, ville de la démesure, interpelle même depuis l'Espace. Crédits : CNES 2013, Distribution Airbus DS.

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :