26 Septembre 2019

[Quézako?] Dans les profondeurs du pas de tir d’Ariane 6

Ce trou béant est situé au coeur du massif de lancement d’Ariane 6 au Centre spatial guyanais. Son rôle ? Évacuer les gaz de la fusée européenne à son décollage.
is_ela4.jpeg

Crédits : ESA/CNES-T. Vallée.

Cette photo a été prise sous la table de lancement d’Ariane 6 à 20 m de profondeur. Elle montre le trou béant qui évacuera les gaz de combustion du moteur Vulcain 2.1  et des boosters – aussi appelés accélérateurs à poudre – vers les 2 carneaux (voir ci-contre). 

6 « pattes » blanches ressortent au centre de la photo. Ce sont les supports du futur « tore azote » (en violet sur le schéma ci-dessous). « Comme pour Ariane 5, ce tore éjectera de l'azote gazeux à grande vitesse pour créer un effet d'aspiration des effluents d'hydrogène sortant de la tuyère du moteur Vulcain et éviter qu'ils ne stagnent localement et ne deviennent explosifs » explique Thierry Vallée, chef d’établissement de l’ensemble de lancement d’Ariane 6. 

is_ela4_profondeur.jpg

Copie d'écran légendée de la vidéo Présentation virtuelle de l’ELA 4 en BIM. Crédits : ESA/CNES/EIFFAGE.

Les carneaux sont 2 longs tunnels d'environ 90 m de long avec une section en sortie de 20 m sur 20. Volume total : 60 000 m3 soit 24 piscines olympiques. Crédits : CNES/ESA/Sentinel, 2019.

TESTS des moteurs

Courant 2020, le moteur Vulcain 2.1 sera testé sur le pas de tir d'Ariane 6 : d'abord lors de 3 mises à feu de courte durée, puis lors d'une 1 mise à feu de longue durée d’environ 600 s. Le moteur P120C des boosters a déjà été testé par 2 fois avec succès à Kourou. Un dernier essai est prévu au 1er trimestre 2020.

En photo : dernier essai du Vulcain 2.1 en Allemagne. Crédits : DLR-ArianeGroup.

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :