17 Avril 2018

[Quézako?] Eye-sat : cet œil observera la poussière cosmique !

Avec son air inquiétant, l’instrument principal du nanosatellite, Eyesat, observera les particules interplanétaires pour nous aider à mieux comprendre le Système solaire.

gp_iris-eyesat.jpg

IRIS, l'oeil du satellite Eye-sat. Crédits : CNES/G. Le Bras.

Cet œil ne vous rappelle rien ? Dans 2001 : L’Odyssée de l’espace, il donne pourtant du fil à retordre à l’équipage du Discovery One… Il s’appelle IRIS. Tout comme l’ordinateur HAL du film culte de science-fiction sorti en 1968, il rejoindra l’espace mais à bord d’une fusée Soyouz depuis notre Centre spatial guyanais. La fenêtre de tir se situe actuellement entre octobre 2018 et mars 2019. Derrière IRIS, se cache une mission scientifique. Il regardera, en effet, la lumière zodiacale, cette lumière émise par la réflexion du Soleil sur les particules de poussière du milieu interplanétaire. L’instrument optique sera installé sur Eye-sat, un tout petit satellite de 30 cm sur 10 cm, ce qu’on appelle un triple-cubesat. Eye-sat vient de subir une série de tests dans le laboratoire du service optique du CNES de Toulouse et à l'Observatoire du Pic du Midi. Pour l’instant, le focus est très bon. IRIS est capable de détecter des étoiles de magnitude 10.4, c'est à dire de très faible luminosité, invisibles à l’œil nu.


Equipe du projet Eye-sat en 2014, au CNES de Toulouse. Crédits : CNES/F. Maligne.

Le projet Eye-sat s’intègre dans le super-projet pédagogique du CNES intitulé Janus (Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites des Universités et des écoles de l’enseignement Supérieur). Il s’adresse aux universités et écoles d’ingénieurs françaises. Depuis 2012, Janus compte une dizaine de projets de nanosatellites (satellites de masse inférieure à 10 kg) en développement à travers la France.

Ordinateur de bord HAL du film 2001 : L’Odyssée de l’espace (1968). Crédits : Warner Bros.

Publié dans : 
Pour les cibles :