27 Septembre 2018

[Quézako?] Boule de cristal... Dis-moi où est Ariane 6 !

Non, ce n'est pas une boule de cristal avec le dessous d'une soucoupe volante à l'intérieur... C’est la table de lancement d’Ariane 6 photographiée avec un objectif fisheye. Structure massive, pas très sexy, elle cache tous ses atouts sous sa cuirasse en acier de 4 m de haut.

 

is_quezako_beneath_ariane6table.jpg

 Crédits : ESA - S. Corvaja.

A quoi sert une table de lancement ? 

Une table de lancement, c'est la structure d’où décolle les fusées. Chaque fusée a sa propre table. Celle d'Ariane 6 est arrivée en « kit » en janvier 2018 à Kourou. En acier, elle pèse 700 tonnes et mesure 20 m de long, 18 m de large et 4 m de haut. Ariane 6 sera posée dessus, sans aucun système d’accroche. Mais son rôle ne limite pas à celui de support.

Une plateforme de transit

Une table de lancement assure la distribution de l'électricité et des carburants (ou ergols) au corps central de la fusée. « Le jour du lancement, le 1er étage sera alimenté par la table en hydrogène et oxygène liquides » indique Jacques Bertrand, sous-directeur « développement sol » à la Direction des lanceurs du CNES.

Qui dit décollage, dit aussi gaz de combustion. Pour éviter de les « prendre en plein dans la figure », la table d'Ariane 6 est percée de 5 grands orifices d'évacuation :

  • 4 trous en face des moteurs des 4 boosters (appelés aussi propulseurs ou étages à poudre) 
  • 1 trou en face du moteur Vulcain 2.1 du corps principal (étage inférieur cryogénique).

 

Time-lapse du transfert, le 11/09/2018, de la table de lancement d’Ariane 6 depuis sa zone d’assemblage jusqu’à son emplacement, 200 m plus loin. CNES/ESA/Arianespace/Optique Vidéo CSG.

La table de lancement d'Ariane 6 a été fabriquée par l'entreprise allemande Donges, sous-traitant de MT Aerospace.  Crédits : CNES/ESA/Arianespace/Optique Vidéo CSG.

 

L'intérieur d'une table de lancement ? Un enchevêtrement de tuyaux, câbles, connecteurs, manomètres… A se croire dans un sous-marin ! Crédits : CNES/ESA/Arianespace/Optique Vidéo CSG/L Mira, 2010.

Nouveauté Ariane 6 : une table fixe et non plus mobile

Contrairement à Ariane 5, Ariane 6 arrivera couchée au pas de tir 

Elle sera érigée verticalement sur la table grâce au portique de 90 m de haut. Les boosters seront ensuite fixés à l’étage principal, puis ce sera au tour de la coiffe avec les satellites » explique Jacques Bertrand. Auparavant, Ariane 5 se déplacait, sur sa table, d'un bâtiment d'assemblage à l'autre, puis au pas de tir.

Et pour les curieuses et curieux qui se demandent : à quoi ressemble une table après un lancement ? … et bien... juste quelques dépôts noirâtres à nettoyer, des équipements à re-tester, et c’est reparti pour un nouveau décollage !

La table de lancement est bien visible sous les feux des moteurs d'Ariane 5 qui emportait alors 4 satellites de la constellation de navigation Galileo. Crédits : ESA-Manuel Pedoussaut.

Un chantier titanesque en Guyane

La construction de l’aire de lancement d’Ariane 6 est un chantier titanesque qui se déroule depuis mi-2015 sur le site baptisé ELA-4 (Ensemble de Lancement Ariane n°4) au Centre spatial guyanais. Il mobilise 600 personnes sous la coordination du CNES. La réalisation des ouvrages a été confiée à un groupement d’industriels européens piloté par Eiffage. La livraison de l'ensemble de lancement est prévue à l’automne 2019 avec un 1er tir programmé pour juillet 2020.