18 Août 2017

Les aéroclippers du CNES en route vers l'île de Guam

Les aéroclippers et le matériel de la campagne « Typhons 2017 » du CNES, embarqués à bord d'un porte-conteneur, font route vers Busan en Corée du Sud. Après transbordement, ils rejoindront l'île de Guam pour une arrivée prévue mi-septembre.

Une région traversée par les typhons

​Partis le 23 juillet 2017 de Fos-sur-mer (13), les conteneurs du CNES à bord du Mol Charisma sont aujourd'hui proches de Singapour en route vers Busan. Dans le grand port de Corée du Sud, ils seront transbordés sur un autre navire à destination du port d'Apra situé au sud de l'île de Guam. Le départ de « l’équipe ballons » du CNES est programmé pour la dernière semaine du mois de septembre. Elle sera opérationnelle début octobre. C'est le mois de l'année le plus prometteur en activité cyclonique dans le Pacifique nord-ouest, une région du globe très fréquemment traversée par des typhons.

Un dirigeable de 40 m3

L’aéroclipper est un système bouée/ballon dérivant à la surface de la mer. Le ballon, un dirigeable de 40 m3, vole à une altitude de l’ordre de 50 m. Un guiderope (sorte de long tuyau) le relie à la surface de la mer et flotte sur une dizaine de mètres. L’aéroclipper mesure les paramètres atmosphériques (pression, température, humidité et vent relatif) et son déplacement est enregistré grâce à un récepteur GPS placé dans la petite nacelle juste en dessous du ballon. Il mesure également des paramètres océaniques dont la température de surface de l'eau.

Dans l'oeil du cyclone

Lors de la campagne Vasco 2007, dont l’objectif était l’étude des interactions thermodynamiques entre l’océan et l’atmosphère, 2 aéroclippers, déployés depuis les Seychelles, ont été capturés par le cyclone Dora sans être détruits. Ils ont fonctionné une dizaine de jours dans l’œil du cyclone. L’objectif de la campagne Guam 2017 est justement de valider une nouvelle version de l’aéroclipper spécifique pour être capturé par les cyclones (ou typhons). L’île de Guam a été sélectionnée comme site de déploiement car d’un point de vue statistique c’est le 2e endroit sur Terre (après l’île mexicaine de Socorro) avec la plus forte probabilité de passage de cyclones à proximité. Il est prévu de déployer trois aéroclippers pendant cette campagne.

Campagne Vasco en 2007 aux Seychelles. Crédits : CNES/Krenotec/Livemedia/, 2007.

Campagne Vasco en 2007 aux Seychelles. Crédits : CNES/Krenotec/Livemedia/, 2007.