26 Juillet 2017

[Insolite] Pandas solaires en Chine

La Chine a construit la centrale solaire la plus adorable au monde : on y voit 2 pandas dont l'un fait coucou de la patte !
is_anda_20170627_zoom.jpg

Crédits : CNES 2017, Distribution Airbus DS.

Vous ne rêvez pas : cette centrale solaire comporte bien 2 pandas géants constitués de panneaux photovoltaïques. Située près de la ville de Datong dans la province de Shanxi (Chine), elle fonctionne depuis le 29 juin 2017. Les satellites Pléiades l'ont observé 2 jours plus tôt, le 27 juin 2017. D'une capacité de production électrique de 50 MW, elle devrait atteindre à terme une puissance de 100 MW. Pour l'instant, les 2 pandas ne sont formés que de panneaux photovoltaïques en silicium monocristallin, d'où leur couleur gris foncé. Au vu du croquis ci-contre, le projet initial prévoyait aussi des panneaux solaires blancs. Peut-être seront-ils ajoutés plus tard afin d'apporter la couleur si caractéristique à ces animaux symboliques en Chine. 

Promouvoir les énergies rénouvelables

Pourquoi des « pandas solaires » ? Pour sensibiliser les jeunes générations au développement durable et aux énergies renouvelables. Réalisée par la société Panda Green Energy, la ferme solaire de Datong a d'ailleurs reçu le soutien du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Dans les 5 ans à venir, la construction d'autres centrales solaires en forme de panda est envisagée en Chine mais aussi ailleurs dans le monde, par exemple aux îles Fidji qui organiseront, en novembre 2017, la 23e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP23). Mais, pour des raisons logistiques liées à l'accueil de 15 000 à 20 000 personnes, elle sera organisé à Bonn, en Allemagne. 

is_panda_fidji.jpg

Représentation d'artiste d'un projet de ferme solaire en forme de panda aux Îles Fidji. Crédits : Panda Green Energy Group Limited. 

Représentation d'artiste de la ferme solaire de Datong. Crédits : Panda Green Energy Group LImited.

Plan large de l'image acquise par les satellites Pléiades le 27 juin 2017. Crédits : CNES 2017, Distribution Airbus DS. 

Les satellites pléiades

Lancés en 2011 et 2012, les satellites jumeaux Pléiades-1A et Pléiades-1B tournent autour de la Terre à 700 km d'altitude. A eux 2, ils sont capables de prendre des images de n'importe quel point du globe en moins de 24h à la résolution de 70 cm (rééchantillonée ensuite à 50 cm). Conçu par le CNES, ce système d'imagerie spatiale à très haute résolution est exploité par Airbus DS.