28 Septembre 2018

[Evénement] Clichés incroyables de la surface rocailleuse de l’astéroïde Ryugu

Les 2 petits rovers de la mission Hayabusa2 viennent d’envoyer des photos époustouflantes de l’astéroïde Ryugu. Le terrain, jonché de cailloux, pourrait toutefois contrecarrer la performance d’instruments scientifiques embarqués sur l’atterrisseur franco-allemand MASCOT, dont le largage est prévu le 03/10.
is_ryugu_fig2_r1b_20180923.jpg

Image prise le 23/09/2018 par le rover MINERVA2-1B. Crédits : JAXA.

Incroyable !! Trop beau ! Absolument fabuleux.

La tweetosphère jubile au vu des photos prises par les 2 petits rovers de la mission Hayabusa2 qui ont atterri le 21/09 sur l’astéroïde Ryugu, à 300 millions de km de la Terre. Mais du côté des experts, ces photos inquiétent davantage... La surface, très chaotique, pourrait contrecarrer le fonctionnement d'instruments scientifiques embarqués sur l'atterrisseur franco-allemand MASCOT dont l'atterrissage est prévu le 03/10.

Cela se corse pour MASCOT

« Le sol est jonché de cailloux de toutes les tailles ; on ne voit ni sable ni poussières à l’inverse de 67P (la comète sur laquelle le robot Philae de la mission Rosetta avait atteri en 2014, NDLR). C’est une surprise, cela remet en question certaines choses comme la fragmentation des roches par fatigue thermique qui semble ne pas avoir lieu » explique Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES.

MASCOT ne sera probablement pas à plat pour les mesures de MicrOmega ; qu'en sera-t-il de la qualité des spectres ? 

Il ne faut pas non plus que MASCOT se coince à l’ombre car toute la thermique serait affectée. Des problèmes de communication avec la sonde Hayabusa2 pourrait également advenir. »

Effectivement, ce sol fait de plus en plus peur pour nos instruments qui doivent être au contact de la surface 

confirme Aurélie Moussi, chef de projet MASCOT au CNES.

Il ne reste plus qu'à croiser les doigts... Les dés sont déjà jetés...

Plus sombre que la comète 67P, Ryugu pourrait être très riche en carbone. Photo prise par MINERVA2-1B le 23/09/2018. Crédits : JAXA.

Représentation d’artiste des 2 petits rovers : MINERVA2-1A et MINERVA2-1B. La surface de l’astéroïde était imaginée bien moins rocailleuse avant leur atterrissage. Crédits : JAXA.

Ryugu serait formé de l’accumulation de gros blocs et non de petits grains. Image prise par MINERVA2-1A le 23/09/2018. Crédits : JAXA.

Vidéo compilant 15 images prises le 23/09/2018 durant 74 minutes par le rover MINERVA2-1B. Elle donne une idée de la vitesse de rotation de l’astéroïde sur lui-même, au regard de la vitesse de déplacement du soleil dans le ciel. Crédits : JAXA.

l'astéroïde RYUGU vu par la sonde HAYABUSA2

La sonde Hayabusa2 vient de livrer son image la plus précise à ce jour de la surface de Ryugu. Elle a été prise à 64 m d'altitude le 21/09/2018, juste avant le largage des 2 robots MINERVA2-1A et MINERVA2-1B. 

Crédits image : JAXA, University of Tokyo, Kochi University, Rikkyo University, Nagoya University, Chiba Institute of Technology, Meiji University, Aizu University, AIST.