21 Décembre 2017

[Cinéma] Star Wars VIII, Les derniers Jedi : 3 scènes vraisemblables (ou pas)...

Le space opéra le plus célèbre de la galaxie nous offre un 8e épisode tout en couleurs avec des scènes parfois (presque) réalistes. 3 d’entre elles ont retenu notre attention.

Un corps dans l’espace

Quand Leia est menacée, le temps semble s’arrêter ! Au début de l’épisode VIII de la saga Star Wars sorti le 13/12/17, la princesse devenue Générale Leia Organa de la Résistance se retrouve éjectée du vaisseau amiral rebelle au cours d’une bataille galactique contre la flotte du Premier ordre. Son corps dérive dans l’espace, en impesanteur, mais elle parvient, après avoir repris connaissance, à rejoindre le vaisseau en usant… De la Force bien-entendu ! Que se passerait-il si un corps humain se retrouvait de la sorte projeté dans l’espace sans aucune protection ? Il existe beaucoup d’idées reçues sur le sujet. En fait, l’espace est un milieu particulièrement hostile où l’air est remplacé par le vide. La respiration y est donc totalement impossible sans un système d’oxygénation étanche. Idem pour le son. Aucun son ne transite dans le vide spatial, c’est le calme plat (les ondes radios s’y propagent très bien en revanche).

La princesse Leia devenue Générale Leia Organa de la Résistance, dans Star Wars, épisode VIII, Les derniers Jedi, sorti le 13/12/17. Crédits : Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Enfin l’idée répandue selon laquelle la différence de pression ferait exploser le corps humain est fausse : les tissus conjonctifs de la peau parviendraient à contenir la pression interne de la même façon que le sang ne se mettrait pas non plus à bouillir car le corps humain est un système fermé. L’intégrité du corps, à priori, serait donc conservé comme dans cette scène où Leia flotte, intacte. En revanche, pas de congélation, comme le suggère le réalisateur Rian Johnson, toujours en raison du vide qui empêche la chaleur du corps de se dissiper. Dans tous les cas, une petite balade cosmique sans un robuste scaphandre pressurisé est fortement déconseillée. L’asphyxie intervient au bout de quelques secondes seulement.

Star Wars, épisode VIII, Les derniers Jedi, sorti le 13/12/17. Crédits : Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Le double Soleil

Dans Les derniers Jedi, le clin d’œil de fin du réalisateur Rian Johnson à l’épisode Un Nouvel Espoir (sorti en 1977) montre un Luke Skywalker âgé, le regard perdu au loin, vers l’horizon de la planète Ahch-To. On y voit alors 2 soleils couchants comme sur Tatooïne, à l’époque. Une planète à 2 soleils est-ce possible dans notre Galaxie ?

 Le double Soleil de la planète Tatooïne dans Star Wars, épisode IV, Un nouvel espoir, sorti en 1977. Crédits : Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

« On considère que dans notre galaxie, la Voie lactée, 50% des étoiles sont dans un système double ou multiple, rappelle Dimitri Pourbaix, astrophysicien, spécialiste de tous les objets spéciaux dans la mission Gaia (Université libre de Bruxelles). C’est vraiment très fréquent. Certains systèmes ont jusqu’à 8 étoiles qui tournent les unes autour des autres… On peut avoir des planètes autour de tels systèmes. Dans un système binaire par exemple, à 2 étoiles, une planète peut très bien tourner autour d’une seule des 2 étoiles en étant suffisamment proche d’elle pour ne pas être influencée par la 2e. Mais parfois, la planète peut aussi tourner autour des 2 étoiles à la fois, sur une orbite beaucoup plus large donc. Ce n’est pas de la science-fiction. Sur de tels planètes, il y a 2 soleils. Mais les scénaristes de Star Wars ont-ils pensé aux 2 ombres projetées que cela implique sur les personnages ? Ça, c’est une autre histoire… »

Dimitri Pourbaix, astrophysicien, spécialiste de tous les objets spéciaux dans la mission Gaia (Université libre de Bruxelles). Crédits : Le Soir.

Une planète de sel

Enfin, un des tableaux les plus esthétiques de cet épisode VIII reste l’ultime bataille entre les forces du Premier Ordre menées désormais par Kylo Ren (le fils de Leia et de Han Solo, passé du côté obscur de la Force) et ce qu’il reste de la Résistance, réfugiée sur une planète recouverte de sel. Les superbes étendues d’une blancheur immaculée semblent recouvrir un sous-sol rouge sang qui jaillit lorsque les vaisseaux speeders emmené par Poe Dameron y font trainer à grande vitesse une sorte de « stabilisateur de vol ». Peut-on trouver de tels paysages dans notre galaxie, la Voie Lactée ? La réponse est… Oui ! (Exception faite du sous-sol rouge peut-être). Ces scènes ont été tournées dans un désert de sel situé sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie. Inutile donc de traverser la galaxie pour trouver des paysages naturels fantastiques !

Star Wars, épisode VIII, Les derniers Jedi, sorti le 13/12/17. Crédits : Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Voir aussi

Publié dans : 
Pour les cibles :