30 Juillet 2018

[Actu] Découverte d’un lac d’eau souterrain sur Mars

Des résultats d’analyses issus de Mars Express témoignent de la présence d’un réservoir d’eau sous la surface de Mars.

Une découverte exceptionnelle

C’est la 1re fois qu’un lac d’eau liquide est découvert sur Mars par les scientifiques. On connaissait l’eau sous forme de glace au niveau des pôles de la planète rouge et sous formes de traces mais pas sous forme liquide et en si grande quantité. Le lac a été mis en évidence par la sonde européenne Mars Express et son radar MARSIS (Mars Advanced Radar for Subsurface and Ionosphere Sounding). Ce dernier sonde sans relâche la surface de la planète rouge depuis 14 ans. La découverte a eu lieu près du pôle sud. Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES, nous en dit plus.

Peut-on espérer y découvrir une forme de vie ?

La présence de la vie est liée à celle de l’eau liquide, mais encore faut-il que celle-ci possède les bonnes propriétés. Malheureusement, il est peu probable que cela soit le cas ici. En effet, cette eau trouvée est extrêmement salée, ce qui empêche le développement de la majorité des formes de vie connues. Cependant, il existe quelques espèces capables de vivre dans des environnements extrêmes, ce qui laisse le sujet ouvert.

De nouvelles découvertes sont-elles à prévoir ?

Ce lac laisse supposer que d’autres étendues d’eau existent ailleurs sur la planète rouge. La sonde Mars express et son radar MARSIS vont continuer de chercher autour des pôles nord et sud, en espérant faire de nouvelles découvertes. Une autre sonde, Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), est également en orbite avec un autre radar, SHARAD, mais les ondes de ce dernier ne peuvent pas pénétrer autant le sol que celles de MARSIS.

Cette carte représente l’intensité de l’écho (en décibel) qui est proportionnelle à la permittivité du milieu : plus c’est bleu, plus l’écho profond est fort et plus on se rapproche de l’eau liquide. C’est ce qui permet d’identifier ici une zone en forme de triangle (contour noir), qui correspondrait à un lac de 20 km de longueur sous la surface de Mars.

Crédits : revue "Science"

Quelles sont les missions à venir sur Mars ?

On a d’abord InSight qui doit atterrir sur Mars le 26 novembre 2018 où la France, emmenée par le CNES, fournit un sismomètre, l‘instrument SEIS. Cette mission doit analyser pour la 1re fois l’intérieur de Mars de façon à fournir des informations géophysiques sur la planète. On a aussi ExoMars, c’est la 3e mission martienne européenne, sous l’égide de l’ESA donc (l'agence spatiale européenne, ndlr), qui devrait atterrir sur Mars début 2021 et qui sera capable de forer à plus de 2 m contre 5 cm actuellement pour Curiosity. Enfin, il y a Mars 2020 sous pavillon NASA, le successeur de Curiosity, qui devrait atterrir sur Mars en février 2021 et où nous fournissons « les yeux chimiques » du rover, l’instrument SuperCam aux performances nettement accrues par rapport à son prédécesseur ChemCam. Cette mission collectera des échantillons qui seront ultérieurement rapportés sur Terre. Ce n’est probablement qu’avec ces échantillons en laboratoire que l’on pourra apporter une réponse définitive sur l’émergence du vivant sur Mars.

Publié dans :