9 Août 2017

5 ans déjà... Joyeux anniversaire Curiosity !

Au FIMOC, au CNES de Toulouse, on est heureux de célébrer les 5 ans de Curiosity dont la vie sur Mars devait durer à peine 2 ans !

Le 6 août 2012 à 7h du matin (heure de Paris), le rover Curiosity atterrissait sur Mars dans le Cratère Gale, au milieu d'une dépression de 150 km de diamètre et au pied d'une montagne de sédiments de 5 500 m d'altitude, le mont Sharp.

Qu'a donc trouvé Curiosity sur Mars ? 

De l'eau...

Curiosity a découvert d'anciennes rivières, un delta qui remplissait un lac dont l'eau avait un pH neutre et une température agréable : plus de 30°C. En forant au fond de ce lac, il a découvert toutes les caractéristiques d'une planète habitable. Sur les 8 planètes de notre système solaire, au moins 2 (la Terre et Mars) sont habitables, même si pour le moment seule la Terre est habitée.

Des dunes...

Curiosity a permis aussi d'analyser les 1eres dunes extraterrestres et leurs modes de déplacement. Après 16 km parcourus au milieu de roches, Curiosity a gravi les flancs du Mont Sharp pour atteindre les couches d'argile. Nous savons que toute roche immergée longtemps sous l'eau se transforme en argile. En étudiant cette matière, nous saurons combien de temps l'eau a pu rester sur Mars, sous quelles conditions. Ainsi, petit à petit, nous pourrons écrire l'histoire de la planète rouge pour comprendre ce qu'elle est aujourd'hui.

Qu'a réalisé le rover sur Mars ?

5 ans, ce sont près de 500 000 tirs laser effectués  sur des milliers de roches différentes avec l'instrument ChemCam, « l'oeil » de Curiosity, développé par l'IRAP et le CNES. Ce sont aussi 15 forages réalisés par le rover qui ont été analysés par l'instrument SAM développé par le LATMOS et la NASA. Tout cela a été programmé au FIMOC (French Instrument Mars Operation centre) au CNES, de Toulouse, en alternance avec le Los Alamos National Laboratory (USA) pour ChemCam et la NASA (USA) pour SAM. Curiosity est équipé de 10 instruments scientifiques (dont 2 instruments à participation française, SAM et ChemCam) et son but est d'étudier la géologie martienne pour comprendre le passé de Mars et savoir si cette planète a pu être habitable.

Le 31 octobre 2012, Curiosity utilise la caméra MAHLI située au bout de son bras robotique pour prendre 55 images qui ont été assemblées ensuite pour constituer cet autoportrait. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Malin Space Science Systems.

Le FIMOC (French Instrument Mars Operation centre) au CNES, de Toulouse. Crédits : CNES.

Publié dans :